Vos projets

Catégories:

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

AUSTRALIE, UNE NATURE A PRESERVER - Waël Bazzi

Je souhaiterais partir en Australie car c'est un rêve de très longue date. Je veux découvrir sa richesse culturelle notamment en rencontrant les peuples aborigènes, en decouvrant les villes mythiques... Mais surtout je veux découvrir toutes les richesses naturelles présentes notamment dans les parcs nationaux, au sein de la Grande Barrière de Corail. Car étant passionné par les milieux marins je ne pourrais pas m'empêcher de plonger et voir des requins blancs, baleines, des raies mantas... De plus, dans ce projet, j'aimerais énormément apporter de très grosses pierres à l'édifice pour les parcs nationaux et centres de soins pour la faune sauvage en étant bénévole ranger et soigneur me permettant d'effectuer des tâches de retaurations des milieux, d'inventaires, de soins...... Ce serait une chance inouï personnellement parlant et professionnellement parlant[Lire la suite]

Votez!

LA FORET DE SYMBOLES - Benjamin Rigaud

Il s'agit de réaliser une fresque de très grande envergure pour le campus Pierre et Marie Curie au cœur du 5e arrondissement de Paris. Celle-ci représentera la totalité des alphabets humains connus : idéogrammes chinois et japonais, lettres latines et grecques, signes arabes, sanskrits, hébreux, coréen, hiéroglyphes égyptiens et runes médiévales ... l'ensemble sera une véritable "Forêt de symbole" très graphique qui rassemblera toutes les cultures dans un esprit universaliste pour décorer un campus prestigieux de la capitale et reconnu pour sa dimension internationale. Mais surtout, de part son envergure, cette oeuvre constituera ... un Record du Monde ! Celui du plus grand nombre de symboles différents réunis

Votez!

ICELAND 2020 - Gaston de Mourgues

Il n’est inconnu de personne qu'en 2019 notre planète va de plus en plus mal, et ce, en grande partie à cause de l’homme. Nous avons tous vu sur les réseaux sociaux cette image de l’ours suspendu à son bloc de glace et plutôt que de partager l’image en disant que sur notre terre rien ne va et qu’il faut changer, nous avons décidé d’aller plus loin en créant nous même un documentaire exposant les causes et les conséquences du réchauffement climatique en prenant l'exemple concret de l’Islande et de son tourisme démesuré.

Notre but serait de partir 1 mois, en juillet 2020 approximativement, dans un van camper en Islande pour faire le tour de l’île et de créer un film en anglais ou français avec des sous-titres dans la langue opposée qui serait divisée en ...
7 chapitres:

I. Préparation
II. Europe
III. ( Îles Féroé )
IV. Islande Est
V. Islande Sud
VI. Islande Ouest
VII. Islande Nord

Notre but premier est de réaliser un rêve dans un pays où la nature domine sur la présence humaine et ainsi dépayser un maximum de personnes tout en leur montrant l’impacte de l’Homme sur l'environnement et comment modifier nos habitudes. On peut prendre exemple sur l’Islande où 70% de la production d’énergie est réalisée grâce à la géothermie. Mais nous aimerions aussi par la même occasion casser les clichés à propos des jeunes incapable de sortir de leurs écrans pour nouer de vrais relations sociales.

L’aspect environnemental de l’aventure serait abordé au cours des différentes parties (ci-dessus). Chaque chapitre sera associé à un aspect du dérèglement climatique : le tourisme (golden circle), la fonte des glaces, l’océan et la détérioration de la faune et de la flore
[Lire la suite]

Votez!

Sense of environment - Florent MASSOULARD

Mener une étude scientifique d'ordre international pour développer des solutions de préservation des ressources, de protection des milieux naturels, d'écologie à destination de toute personne qui consomme et utilise de la matière.

Votez!

Mon premier voyage humanitaire à Madagascar - Vanessa DEMEY

Je m'appelle Vanessa DEMEY, j'ai 16 ans et je suis à présent membre bénévole dans l'ONG Education For Madagascar. Mon projet serait d'aller un mois à Madagascar pour un voyage humanitaire pendant l’été 2020. J’ai suivi un stage de deux semaines en Angleterre pour en apprendre plus sur les immersions linguistiques à Madagascar car j’espère fortement que mon projet prendra vie.
Les langues et les échanges ont toujours été essentiels. L’ONG Education For Madagascar propose aux volontaires et aux enfants de Madagascar la possibilité de se rencontrer et d’échanger dans différentes langues. Par conséquent, les enfants et même les enseignants de Madagascar peuvent apprendre l'anglais ou le français avec des locuteurs natifs, ce qui est toujours un bonus pour leur fu...
ture vie professionnelle ainsi que personnelle. Ce processus est également très enrichissant pour les volontaires, qui en apprennent beaucoup sur la culture et le mode de vie malgaches. Ainsi, l’ONG Education For Madagascar me propose, si mon projet prend vie, d’enseigner dans une école à Ambohibe Antananarivo. Les enfants y sont enthousiastes et ont soif de connaissances. Une jeune femme française qui y a enseigné témoigne: « Au niveau de l'éducation, j'ai constaté que les enfants étaient beaucoup plus attentifs, polis et motivés que dans d'autres pays où j'ai pu enseigner (France, Australie). J'ai trouvé plus facile d'enseigner ici parce que les enfants veulent vraiment apprendre. » Cela montre le besoin et la motivation des enfants à Madagascar où les taux de pauvreté constituent un frein pour le développement du pays, et donc à l'accès à une bonne éducation pour les enfants au niveau scolaire.
J’aimerais proposer aux enfants une approche pédagogique différente de celle à laquelle ils sont habitués. Je souhaiterais leur apprendre des chansons françaises et anglaises modernes, leur parler de mes passions et de mon mode de vie en Europe et organiser des concours de talents avec des petit prix à gagner. Mon projet pourra évoluer en fonction du montant que j'arriverai à récolter. Si je le peux, il me ferait également plaisir de tourner un court-métrage avec les enfants. En échange, ils pourront me parler de la culture malgache et m’apprendre quelques mots. Un voyage humanitaire à l’étranger est toujours enrichissant, d’un point de vue professionnel comme personnel, en plus d’aider les bénéficiaires. Les immersions linguistiques basées sur des échanges sont nécessaires. Si mon projet prend vie, l’ONG Education For Madagascar m’hébergerait. Votre concours est cependant essentiel à la réalisation de mon projet afin de financer mes billets d’avion, les transports sur place, la nourriture, les lots pour le concours de talents pour les enfants, le matériel pour le potentiel court-métrage, etc.
J’espère que mon projet vous séduira.
Humanitairement,
Mlle Vanessa Demey
[Lire la suite]

Votez!

Humiota - Flavie COLAS

« Humiota » (qui signifie Attention en finnois) est un ours polaire de glace, sculpté au Pôle Nord. En raison des activités humaines polluantes, le réchauffement climatique est la cause d’une importante fonte des glaces qui sévit majoritairement aux Pôle Nord et Sud. Ainsi, cette sculpture de glace subira, de la même façon que la banquise, un réchauffement qui entraînera sa fonte ; Humiota reflètera alors l’état de l’environnement. Grâce aux capteurs intégrés dans la sculpture (qui permettront de suivre l’état de fonte de la glace de la sculpture), il sera un témoin visuel et visible de tous, partout dans le monde, des actions de l’homme néfastes pour l’environnement : plus les Hommes feront attention à limiter au maximum le réchauffement climatique, plus ...Humiota aura de chance de perdurer[Lire la suite]

Votez!

Nous avons soif ! - Chantal yvana Bessecke

Malheureusement dans certains pays africains en particuliers, il est aberrant de constater que certaines personnes n'ont pas accès à l'eau potable. Cependant , dans ce même continent comme ailleurs , il est facile pour certains de s'offrir une place de concert pour un artiste que l'on affectionne alors, pourquoi ne pas mettre la culture et la musique au service du développement de ces pays ? C'est par ce constat que j'ai pensé qu'il serait peut-être judicieux de créer une commission d'artistes qui avec qui nous organiserons des concerts à travers le monde afin de financer l'aménagement de forages et ou de puits. Ainsi à l'achat d'un billet de concert , chaque citoyen sera acteur de son destin , acteur de son changement tout en soutenant et en promouvant la culture artistique.

Votez!

Moringa Ways - Sophie Luciano

Le projet émane d’une volonté de concilier des objectifs de développement durable, d’éducation et de lutte contre la malnutrition en mettant en place une production de poudre de moringa oleifera dans un village du Burkina Faso. Le projet est mené par une équipe d’étudiants passionnés, en partenariat avec l’association toulousaine Les Ballons Rouges. Le projet a pour but de développer un pôle socio-économique reposant sur la culture du Moringa Oleifera certifié Ecocert. Cette “plante aux milles vertus” a un important apport protéiné et en acides aminés essentiels : dans 100g de Moringa il y a par exemple 31g de fibres et 24g de protéines. Il s’agit d’offrir à la population un complément alimentaire pour combler les possibles carences dû aux faibles apport...s nutritifs de la nourriture locale. Ce projet, bien qu’il soit local, touche une problématique globale : il s’agit de permettre aux générations futures de subvenir de manière pérenne à leurs besoins. A l’avenir, nous souhaitons que le village soit complètement autonome économiquement pour que notre association se retire du projet. Notre projet cette année est de construire des salles de classes et de créer un secrétariat avec toutes les fournitures nécessaires pour les étudiants[Lire la suite]

Votez!

Le Nyatti - hélène kelhetter

Les questions décoloniales sont aujourd’hui un mouvement international dans le monde de l’art. Depuis 2016, l’année de la rédaction de mon mémoire aux Beaux-arts intitulé «Plonger au fond de l’inconnu pour trouver du nouveau», je tends vers des idéologies artistiques, politiques et sociales post-coloniales en expliquant que l’Autre est une chance et une force. Dans cette société de plus en plus individualiste, c’est dans l’art contemporain que je trouve des dialogues entre l’Afrique et l’Europe concluants, et particulièrement dans les réflexions autour du thème de la restitution du patrimoine africain. Une ouverture se crée petit à petit entre le politique et l’art qui accélère le processus d’échange entre la France et les pays anciennement colonisé...s en Afrique subsaharienne. Je travaille depuis deux ans avec une curatrice et un artiste camerounais, Aude Cristel Mgba et Tally Mbok, et plus récemment sur cette question de restitution à travers un film afin de valoriser l’authenticité et la diversité des artefacts réalisés par les artistes et artisans au Cameroun. Un film qui mélangera technologie, croyance et Homme[Lire la suite]

Votez!